HYPNOTHERAPIE

Qu’est-ce que l’hypnothérapie ?

L’hypnose est un état de conscience modifié où votre conscience devient très relaxée et concentrée, dans lequel votre subconscient est ouvert et réceptif aux suggestions qui vous correspondent.

L’hypnothérapie est une thérapie qui utilise l’hypnose pour résoudre un problème.

L’hypnothérapie permet par exemple de remonter à la source de votre problème, à la toute première fois où vous avez mis en place un mécanisme de défense, de manière à vous aider à changer votre perception de ce problème et à l’éradiquer (méthode de régression à la cause).

Nous expérimentons sans cesse des états de transe ou états hypnotiques : quand vous avez l’impression de rêver en étant éveillé, quand vous êtes absorbés dans la lecture d’un livre ou dans le visionnage d’un film, lorsque vous conduisez et que vous êtes focalisé sur une pensée, vous êtes en état d’hypnose !

Durant l’hypnose, vous restez maître de la situation, vous ne perdez le contrôle à aucun moment, et votre esprit subconscient ne prend en compte que les suggestions qu’il considère comme bénéfiques pour vous.

L’hypnothérapie est une méthode douce, sûre et efficace pour rendre durables les changements dans votre manière de penser, de ressentir et de vous comporter.

Si vous êtes prêt à faire quelques changements dans votre vie, l’hypnothérapie peut vous y aider.

C’est une expérience agréable et relaxante qui permet à votre subconscient de prendre en compte les suggestions qui vous aident le plus.

Ce n’est pas un remède miracle, mais c’est une solution qui peut réellement vous aider à changer plus facilement et efficacement.

3 Critères de réussite

Pour rentrer en hypnose il faut que les trois critères suivants soient remplis :

  1. La volonté

  2. La confiance en son hypnothérapeute (en auto-hypnose : vous-même)

  3. La capacité à suivre des instructions

Exemple :

Imaginez que vous vous entraînez depuis des mois dans le but de réaliser l’un de vos rêves : gravir l’Himalaya!

Vous le désirez (critère 1 rempli: la volonté).

Vous partez au Tibet et vous cherchez un guide pour vous accompagner dans cette longue ascension. Vous cherchez quelqu’un de confiance pour vous accompagner au sommet (critère 2 rempli: la confiance). [Si malgré tout, vous ne le sentez pas, vous trouveriez toutes les excuses du monde pour ne pas aller au bout (j’ai mal aux jambes / je ne veux plus y aller…)].

C’est bien vous qui gravissez cette montagne, le guide ne le fait pas à votre place mais il vous donnera les instructions pour arriver au sommet : c’est à droite. Si vous allez à gauche, évidemment vous arrivez quelque part, mais pas au sommet (critère 3 rempli: la capacité à suivre les instructions).

QUESTIONS FREQUENTES

A quoi ressemble l’hypnothérapie ?

C’est une expérience très agréable, plaisante et relaxante. C’est un état de profonde relaxation. Certaines personnes la décrivent comme un rêve éveillé agréable, et certaines l’apprécient tellement qu’elles veulent à tout prix rester dans cet état d’esprit si agréable. Vous restez conscient et vous contrôlez la situation à tout moment.

  • Vais-je perdre le contrôle durant l’hypnothérapie ?

NON.
Vous restez relaxé et vous gardez le contrôle durant toute la session. Vous décidez quand vous voulez entrer en état d’hypnose, le thérapeute vous facilite juste le processus. Durant l’hypnothérapie, personne ne vous fera faire quelque chose que vous ne voulez pas faire. L’hypnothérapie diffère de l’hypnose de scène : l’hypnothérapie renforce le client et les intérêts de notre client sont le cœur de notre travail.

Sans le savoir, vous êtes régulièrement dans des états hypnotiques, par exemple, lorsque vous conduisez votre voiture et que votre esprit est focalisé sur quelque chose, vous ne vous rendez plus vraiment compte que vous êtes en train de conduire, vous êtes perdus dans vos pensées. Vous êtes en auto-hypnose, sans le savoir. Cependant, si un obstacle devait se mettre en travers de votre route, vous sortiriez naturellement de votre état pour freiner, n’est-ce pas ? Lorsque vous êtes en séance d’hypnose, c’est tout à fait pareil, vous gardez entièrement le contrôle de la situation.

 

  • Est-ce que l’hypnothérapie fonctionne ?

OUI.
L’hypnothérapie peut être incroyablement puissante pour aider les personnes qui veulent réellement changer des choses dans leurs vies.
Cependant, ce n’est pas un remède miracle, le client a besoin d’être motivé. Le thérapeute ne claque pas dans ses doigts et hop ! Vous êtes guéri ! Non, c’est un partenariat dans lequel le thérapeute et le client travaillent ensemble pour trouver une solution au problème.
Pour qu’une séance fonctionne, il faut que deux conditions soient réunies : que le client ait la VOLONTE de résoudre son problème, et qu’il éprouve de la CONFIANCE dans le thérapeute qui va le guider durant la séance.

  • Quelle est la différence entre l’hypnose de scène et l’hypnothérapie ?

Les hypnotiseurs de scène trient minutieusement leurs participants avant de les faire monter sur scène. Ils choisissent des personnes extraverties qui veulent être performants et qui ne vont pas se sentir ridiculisés ou ridiculiser l’hypnotiseur en refusant de jouer le jeu.
Puisque l’hypnose ne peut pas faire faire quelque chose à quelqu’un qu’il ne veut pas faire, le participant veut de manière subconsciente suivre ce que demande ‘l’hypnotiseur et jouer le jeu, pour lui faire plaisir et car il sait qu’il garde le contrôle.
Bien que ceci puisse démontrer le pouvoir de l’hypnose, cela diffère de l’hypnothérapie dans bien des aspects.

Le but de l’hypnothérapie est de descendre à la source de votre problème, et l’hypnothérapeute travaille avec vous de manière à vous renforcer et à vous aider à faire les changements que vous souhaitez dans votre vie. Il est votre guide, il vous accompagne mais c’est bien vous qui allez résoudre vous-même le problème. Vos intérêts restent le but principal et votre intégrité est d’une importance maximale.

  • Où se trouvent vos cabinets?

Nous pratiquons l’hypnothérapie dans deux cabinets. Amélie vous accueille à quelques minutes de la Part Dieu au 7b Cours Albert Thomas, dans le 3e arrondissement de Lyon, et Yann vous accueille à 2 pas de la place Bellecour, au 8 place Gabriel Péri, dans le 7e arrondissement.

  • De combien de séances ai-je besoin ?

Pour arrêter de fumer, il faut généralement prévoir 5 séances d’une heure – une heure et demie. Certaines personnes arrêtent de fumer au bout de la 2e séance, les séances suivantes leur permettent de renforcer leur confiance en eux et à ne pas reprendre.
Pour les autres problèmes ou changements désirés, cela dépend vraiment de la complexité du problème et le nombre de séances peut être décidé par un accord entre le client et le thérapeute. La thérapie est terminée lorsque vous vous sentez prêt et que vous avez atteint les résultats que vous souhaitiez. Pour certaines personnes, cela ne prend qu’une séance, pour d’autres, il en faut 6.

  • Comment se passent généralement les séances ?

En général, la première séance est une évaluation initiale. Il est important de trouver autant d’information que possible et de trouver la source de problème que vous vivez de manière à ce qu’un programme personnalisé soit élaboré spécialement pour vous.
Après cela, pendant l’hypnose, votre conscience va se trouver dans un état de relaxation profonde et votre subconscient va vous amener vers la cause de votre problème. Ensuite, le thérapeute donnera à votre esprit subconscient des suggestions utiles pour obtenir des changements positifs.

Ce que peut traiter l’hypnothérapie

 

    • Estime de soi / confiance en soi / encouragement / renforcement

    • Lutter contre le stress, anxiété

    • Problèmes relationnels / sentimentaux

    • Gestion des émotions

    • Agressivité

    • Jalousie

    • Parler en public

    • Trac

    • Autosabotage

    • Comportements addictifs : travail, drogue, cigarette, nourriture

    • Dépendance affective…

    • Tca: anorexie / boulimie

    • Tocs

    • Peurs et phobies

    • Trouble de choc post-traumatique

    • Dépression

  • Perte de motivation

  • Burnout

  • Soulager le syndrôme du côlon irritable

  • Poids

  • Bégaiement

  • Hypnose contre la douleur

  • Anesthésie / analgésie

  • Allergies

  • Problèmes de sommeil, insomnies

  • Amnésie

  • Coaching de vie

  • Performances (sportives, artistiques, professionnelles)

  • Mise en place de buts / visualisation de projets

  • Auto-hypnose

  • Relaxation et méditation

  • Imaginez qui vous voulez être dans le futur (coaching)

Arrêter de fumer avec l’hypnose ? C’est possible

L’arrêt du tabac se fait en plusieurs séances.

Si vous souhaitez vraiment arrêter de fumer, il se peut que vous ne retouchiez à aucune cigarette à l’issue de la première séance, même si nous partons généralement sur une base de 5 séances.

Les gens se sont mis à fumer du tabac de manière récréative depuis qu’il a été introduit en Europe à la fin du 15ème siècle, ce n’est qu’à partir du début du 20ème siècle qu’on a vu apparaître les effets à long terme de la cigarette sur la santé . Aujourd’hui, la cigarette est considérée comme la première cause de mort prématurée en Angleterre. Un grand nombre de recherches scientifiques nous disent que fumer est mauvais pour la santé et cependant, pour beaucoup, il s’agit d’une habitude incroyablement difficile à casser. La plupart des gens commencent à fumer par curiosité, par pression des proches ou simplement par ennui, et rapidement, une addiction se crée. Se débarrasser de ce genre d’addiction physique et mentale nécessite plus que de la simple volonté personnelle. Rechercher les effets de la cigarette, apprendre ce que vous allez gagner en arrêtant de fumer et découvrir toutes les différentes manières d’arrêter est la première étape pour casser l’habitude.

 

De quoi est faite une cigarette ?

Avant toute chose, il est important de comprendre ce qu’est une cigarette et quels effets peuvent avoir ses substances. En surface, le tabac enroulé dans du papier peut sembler inoffensif, mais c’est la fumée qui se dégage lorsque la cigarette est allumée qui cause le vrai problème. Un véritable cocktail chimique est ajouté aux cigarettes de manière à rendre leur goût meilleur et à vous rendre accro. Une fois que vous aurez compris ce qu’il y a réellement dans ce que vous respirez chaque jour, faire le choix d’arrêter devrait être plus facile.

Nicotine C’est la drogue qui cause l’addiction chez les fumeurs. La nicotine stimule le cerveau, ce qui fait que quand vous la retirez de votre vie, vous traversez des périodes de maux de tête, d’anxiété accrue et de pulsions incontrôlées.

Goudron Le goudron est un résidu qui se dépose dans votre système après avoir fumé du tabac.  Il contient plus de 4000 produits chimiques, et il contient également plus de 50 substances cancérigènes, ce qui est également la raison pour laquelle la cigarette est considérée comme l’une des plus grandes causes de maladies.

Monoxyde de carbone Ce gaz affecte la capacité de notre sang à transporter l’oxygène, ce qui veut dire que votre corps n’a pas l’oxygène dont il a besoin lorsque vous fumez. Cela peut vous affecter par une circulation affaiblie, de faibles niveaux d’énergie et le souffle court.

Faits et chiffres sur la cigarette

Maintenant que vous savez ce qu’il y a dans votre cigarette, voici quelques faits expliquant ce qu’elle peut faire pour vous:

  • Le tabac reste la première cause de mortalité évitable en France. Il est responsable de 200 morts par jour en France. Dans le monde, il entraîne 6 millions de morts soit 12% des hommes et 6% des femmes. 
  • Le taux de mortalité est trois fois plus élevé chez les fumeurs par rapport aux non-fumeurs.
  • L’espérance de vie d’un fumeur est environ de 10 à 15 ans ans de moins qu’un non-fumeur.
  • La plupart des décès liés au tabac sont des morts longues, douloureuses avec des symptômes plus que désagréables.

Maladies liées au tabagisme (Sources : centre de ressources anti-tabac)

Fumer augmente le risque de développer un large éventail de maladies.

Le tabac est le principal facteur de risque du cancer.

Le tabac est responsable de plus de 33% des cancers chez l’homme et 10% chez la femme.

90% des cancers du poumon sont provoqués par le tabac.

Un cancer de la vessie sur deux est provoqué par le tabac.

Un fumeur régulier sur 2 meurt prématurément des suites de son tabagisme, dont la moitié avant l’âge de 65 ans.

80% des victimes d’infarctus du myocarde âgées de moins de 45 ans sont fumeurs.

Le tabagisme passif tue chaque année 3000 à 5000 personnes qui ne fument pas, dont 2/3 de maladies cardio vasculaires.

70 000 à 100 000 personnes souffrent d’une thrombose (présence d’un caillot dans une veine) provoquée par le tabac. Le tabac représente le 1er pollueur des poumons : 20 cigarettes fumées correspondent au seuil d’alerte à la pollution en ville.

8 millions de personnes dans le monde pourraient décéder chaque année à cause du tabac d’ici 2030, selon un nouveau rapport sur la lutte antitabac publié en février 2008 par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). 80% de ces décès devraient survenir dans les pays en développement précise l’OMS.

Les avantages si vous arrêtez de fumer

– 1 cigarette en moins équivaut à 11 minutes de vie supplémentaire.

Malgré la peur que peut provoquer la lecture de tous ces chiffres et informations, il est essentiel de savoir qu’ il n’est jamais trop tard pour arrêter. Plus vous arrêtez de fumer tôt, plus votre corps se remettra vite et le risque de développer des maladies mettant en danger votre vie baissera.

– Une espérance de vie plus longue

L’espérance de vie d’un fumeur est augmentée de 9 ans si l’arrêt du tabac survient à 40 ans. L’espérance de vie d’un fumeur est augmentée de 6 ans si l’arrêt du tabac s’effectue à 50 ans ; elle est de 3 ans si cet arrêt survient à 60 ans. Si vous arrêtez de fumer, non seulement vous rallongerez votre vie, mais vous devriez également avoir moins de problèmes de santé, créant ainsi une vie plus heureuse, et une fin de vie plus indépendante.

– Plus d’énergie

Le monoxyde de carbone vole l’oxygène de votre corps, et sans oxygène le corps ne peut pas fonctionner correctement. Lorsque vous arrêtez de fumer, vous baissez le niveau de monoxyde de carbone dans votre corps, permettant à vos poumons et à vos muscles de travailler comme ils devraient. Plus d’oxygène dans le cerveau vous aidera également à vous sentir plus alerte, énergique et éveillé. Vous devriez également remarquer que votre sommeil s’améliore, dû à l’absence de nicotine dans votre système.

– Système immunitaire boosté

Quand vous fumez, votre système immunitaire est affaibli ce qui vous rend plus susceptible d’attraper un rhume ou une grippe. Lorsque vous arrêtez de fumer, votre système immunitaire est boosté, ce qui signifie que vous tomberez moins facilement malade et vous sentirez en meilleure santé.

– Plus d’argent

Si vous avez fumé 20 cigarettes par jour pendant 10 ans, vous avez dépensé approximativement 20 000€.  A chaque fois que l’envie de fumer fait son apparition, pensez à ce que vous pourriez faire avec cet argent en plus !

– Un meilleur souffle

Au bout de 9 mois sans fumer, votre capacité pulmonaire devrait augmenter de 10%, vous aidant à faire des choses simples comme monter les escaliers sans être essouflé. Vous devriez vous débarrasser de la toux du fumeur et de toute difficulté respiratoire comme l’asthme.

– Un niveau de stress réduit

Beaucoup de fumeurs se jettent sur une cigarette quand ils se sentent stressés, et alors que l’impact immédiat de la nicotine vous fait vous sentir relaxé, en vérité fumer ne fait qu’augmenter le niveau de stress. Des études ont montré que les anciens fumeurs sont moins stressés que lorsqu’ils fumaient.

Une peau rajeunie

Fumer accélère le vieillissement prématuré de la peau, la rendant sèche,  terne et ridée. Lorsque vous arrêtez de fumer, cet effet est inversé puisque votre peau est nourrie comme elle en a besoin. Cela signifie qu’avec le teint, vous devruez trouver que votre teint s’éclaire et que vos rides s’estompent ou sont moins visibles.

– Un meilleur sens du goût et de l’odorat

Les substances chimiques présentes dans les cigarettes affectent les papilles gustatives et l’odorat, ce qui rend la nourriture et la boisson quelque peu ennuyeux. En arrêtant de fumer, vous redonnez la vie à vos sens, ce qui donnera à votre goût et votre odorat une intensité plus grande !

– Vous protégez ceux que vous aimez

Le tabagisme peut être aussi mortel que le fait de fumer une cigarette directement. En ne fumant pas près de vos amis ou votre famille, vous réduisez leur risque de développer des maladies liées au tabac.[/one_half]

Chronologie de l’arrêt du tabac

 Temps écoulé depuis votre dernière cigarette  Effets sur votre corps
 20 minutes  Votre pression sanguine et vos pulsations cardiaques reviennent à la normale.
 12 heures  Le taux de monoxyde de carbone redescend au niveau normal.
 24 heures  Votre corps commence à rejeter le mucus qui s’est accumulé dans vos poumons.
 72 heures  Respirer devient plus simple et votre niveau d’énergie s’accroît.
 1 mois  L’apparence de votre peau commence à s’améliorer.
 3-9 mois  Votre capacité pulmonaire devrait augmenter jusqu’à 10% de plus.
 1 an  Le risque de souffrir d’une attaque cardiaque est baissé de moitié comparé à un fumeur.
 10 ans  Le risque de développer un cancer du poumon est baissé de moitié comparé à un fumeur.
 15 ans  Le risque de souffrir d’une attaque cardiaque est le même que celui d’un non-fumeur.

 

Comment arrêter de fumer ?

Que vous vous considériez comme un fumeur social ou comme un gros fumeur, la pensée d’arrêter peut être intimidante. Même si cela peut sembler difficile, c’est sans aucun conteste la meilleure chose que vous puissiez faire pour votre santé.

Il existe tout une gamme de ressources pour vous aider à démarrer, et un large éventail de groupes de supports en ligne ou non qui feront que vous ne vous sentirez jamais seul.

Peurs communes liées à l’idée d’arrêter

Lorsque vous prenez la décision d’arrêter de fumer, il est tout à fait normal d’avoir quelques peurs initiales.

Quelques unes de ces peurs sont les suivantes :

  • Prendre du poids – la nicotine est un modérateur d’appétit donc il est possible que lorsque vous arrêterez de fumer, votre appétit augmente. Cela n’arrive pas à tout le monde, mais il vaut mieux s’y préparer, au cas où. Remplissez votre frigo avec des encas sains et essayez d’augmenter votre niveau d’activité physique. Et n’oubliez pas : même si vous prenez un peu de poids, il peut être reperdu par la suite ! De notre côté, pour vous éviter de prendre du poids, nous avons prévu pour vous une suggestion de remplacer votre cigarette par… un verre d’eau par exemple !
  • Perdre le lien social – pour certaines personnes, fumer est considéré comme un outil social qui vous regroupe vous et vos amis/famille/collègues. La vérité est que l’interdiction de fumer dans les lieux publics a été introduite en 2007, et que sortir dehors pour fumer est plutôt une expérience d’isolement. Appréciez l’idée que désormais vous allez pouvoir rester à l’intérieur et encourager vos amis ou proches fumeurs à se joindre à vous et à arrêter également. Vous avez bien d’autres solutions que la cigarette pour créer un lien social.
  • « Je ne sais pas si c’est le bon moment » – c’est une excuse habituelle, mais malheureusement il y a peu de chances que vous trouviez réellement de « bon moment » pour arrêter. La vie aura toujours ses hauts et ses bas,  l’astuce c »est donc de réussir à les gérer sans avoir recours à la cigarette.  Plus vous mettez de temps à décider d’arrêter de fumer, plus vous faites de mal à votre corps !

Avant d’arrêter de fumer, il est souvent plus facile d’avoir une raison solide ou un but en tête : vous pouvez avoir envie d’arrêter car vous désirez avoir un enfant, vous pouvez aussi simplement arrêter car vous voulez être en meilleure santé.

Quelle que soit la raison, essayez de l’écrire et de l’accrocher quelque part où vous le verrez tous les jours.

Une fois que vous vous serez fait la promesse d’arrêter de fumer, il sera temps de trouver de l’aide et du support.

Voir son médecin généraliste est une bonne première étape, il pourra vous renseigner sur les différents traitements dont la thérapie de remplacement de la nicotine, les groupes de support et des astuces pour changer votre comportement.

L’hypnothérapie pour arrêter de fumer

Une grosse partie de l’arrêt du tabac est de se défaire de l’habitude de fumer que vous aviez et de regarder les cigarettes différemment.

L’hypnothérapie est vite devenue l’une des méthodes les plus populaires et efficaces pour y parvenir.

Si vous envisagez l’hypnothérapie pour arrêter de fumer, la première étape est d’être sûr que vous arrêtez pour VOUS .

L’hypnothérapie est la plus efficace lorsque vous désirez VRAIMENT arrêter – si vous pensez juste que vous devriez ou si c’est parce qu’un ami ou membre de votre famille vous y pousse, vous n’obtiendrez pas les résultats que vous souhaitez. Vous devez avoir envie de faire les choses pour VOUS.

L’hypnothérapie fonctionne en vous plongeant dans un profond état de relaxation dans lequel votre esprit est plus ouvert à la suggestion.

A ce stade, votre hypnothérapeute veillera à modifier votre schéma de pensée en vous soumettant des suggestions telles que « Jamais plus je ne fumerai » ou « La fumée de cigarette est toxique pour moi-même ».

Pour certaines personnes, une simple séance est suffisante pour arrêter de fumer, cependant quelques sessions de suivi peuvent être nécessaires, ce pour quoi nous partons sur une base de 5 séances.

En général, la première séance est dédiée à ce que nous appelons la régression à la cause : pourquoi me suis-je mis à fumer ? Qu’est-ce qui m’a donné envie de fumer ?

Ensuite, il s’agit de casser vos habitudes, et plusieurs stratégies peuvent être mises en place : diminution du tabac en vue d’arrêter ou arrêt total.

Pour finir, il faut savoir que l’envie de nicotine reste dans le corps pendant 6 à 8 semaines, il peut donc être intéressant pendant ce laps de temps de réaliser des séances de soutien.

Certains trouveront que l’hypnose est suffisante pour casser les habitudes, d’autres préfèreront l’associer à d’autres aides médicamenteuses pour réduire l’addiction à la nicotine, de manière à traiter l’addiction physique et l’addiction mentale ensemble.

En explorant toutes les possibilités, vous devriez trouver un traitement approprié pour vous aider à arrêter de fumer pour de bon.

Perdre du poids avec l’hypnose, c’est possible !

 

Il n’est pas rare que les personnes rentrent dans un cycle vicieux de régime, de fringale impulsive, de culpabilité puis de retour au régime. Ce phénomène est connu sous le nom d’effet yoyo, qui rend la perte de poids difficile à stabiliser.

Alors que les régimes en vogue et les programmes nutritionnels sont principalement axés sur ce qui passe par votre bouche et à quelle fréquence, l’hypnothérapie change votre rapport à la nourriture. Par exemple, durant un régime, vous pouvez manger une carotte tout en désirant manger un gâteau à la carotte, mais avec l’hypnothérapie vous allez apprendre à apprécier cette carotte sans avoir ce gâteau en arrière-pensée. Cela peut être dur d’imaginer un monde dans lequel vous échangeriez votre nourriture préférée contre quelque chose de plus sain, mais avec certaines techniques d’hypnothérapie, il est tout à fait possible de changer votre manière de penser et reprendre le contrôle sur vos envies sans aucune frustration.

En ciblant l’inconscient avec des puissantes techniques de suggestion, votre hypnothérapeute vous aidera à développer un rapport positif à la nourriture et à l’activité physique. L’objectif est de vous sentir bien dans votre corps, de changer de vos pensées négatives au sujet de la nourriture et de vous aider à maigrir de manière saine et responsable sans avoir aucun impact sur votre bien-être émotionnel.

Sur cette page :

Ai-je besoin de perdre du poids ?

Etre bien dans son corps

Pourquoi je n’arrive pas à perdre du poids

Comment l’hypnothérapie marche pour la perte de poids

Les techniques d’hypnothérapie pour perdre du poids

 

Ai-je besoin de perdre du poids ?

Beaucoup de personnes insistent sur le fait qu’elle aimeraient perdre du poids, qu’elles soient en surpoids ou non.

En vérité, très peu de personnes sont satisfaites de leur silhouette et de leurs formes, et ne prennent pas en compte le fait qu’elles ont besoin, ou non, de perdre du poids.

D’après les statistiques officielles, 43% des adultes en France auraient besoin de perdre du poids et seraient en surpoids voire obèses pour 10% d’entre eux.

Vous avez probablement besoin de maigrir si :

  • vous avez un indice de masse corporelle (IMC) de 25 ou plus (calculez votre IMC ici : http://www.doctissimo.fr/asp/quizz/visu_form_bmi.asp)
  • vous êtes un homme dont le tour de taille dépasse 94 cm environ
  • vous êtes une femme et que votre tour de taille dépasse 81 cm environ
  • que vous avez un indice de masse grasse élevé pour votre âge et votre sexe
  • vous avez des douleurs articulaires (le surpoids a un gros impact sur les articulations)
  • vous souffrez de diabète de type 2, d’hypertension artérielle ou de maladies cardiaques.

Pour perdre du poids, il est important de manger moins et de faire plus d’exercice.

Les signes indiquant que vous mangez trop sont notamment :

 

  • Vous mangez tellement vite que vous n’avez pas le temps de savourer votre repas ou de ressentir les signes de satiété.
  • Vous finissez toujours votre assiette même quand vous n’avez plus faim afin de ne pas gâcher la nourriture (cela peut être renforcé par l’éducation familiale pendant votre enfance).
  • Vous mangez pour combler l’ennui ou la solitude
  • Vous mangez quand vous êtes contrarié, ou triste et déprimé.
  • Vous mangez en guise de récompense (Je me suis bien dépensé à la gym, j’ai bien mérité cette barre de chocolat !)

Il n’est pas sain d’être en surpoids ou obèse car vous prenez plus de risques de développer ou de souffrir de :

  • diabète de type 2
  • hypertension artérielle
  • taux de cholésterol élevé
  • maladies cardiaques
  • accident cardio-vasculaire (AVC)
  • crise cardiaque
  • cancer

Avoir un poids supérieur à la moyenne peut avoir des répercussions sociales telle que la discrimination, les moqueries, et même des agressions verbales, émotionnelles et physiques. Ces stigmates font que les personnes peuvent se sentir coupables et honteuses, et avoir une vision déformée de leur personne.

Ces sentiments peuvent mener à :

  • un manque d’estime de soi
  • une perte de confiance en soi
  • de l’anxiété
  • du stress

Toutes ces émotions peuvent sérieusement réduire la qualité de vie d’une personne et même avoir un effet boule de neige sur leur carrière professionnelle, sur leur relations sociales et sur leur quotidien.

Il se peut également que votre IMC et votre apparence physique soient normaux, mais que votre comportement alimentaire ne le soit pas, certaines personnes par exemple vont être en proie à des crises de sucre, qu’elles vont essayer de compenser (ou non) par du sport, des restrictions alimentaires, des vomissements ou des médicaments par exemple.

L’hypnose peut les débarrasser de ces comportements et donc les aider à retrouver un comportement « normal » qui leur permettra de garder la ligne sans effort.

Etre bien dans son corps

Bien qu’il soit important pour les personnes en surpoids ou obèses de perdre du poids pour des raisons de santé évidentes, il n’est pas bon qu’elles aient une baisse de moral et se sentent déprimées à cause de cela.

Selon une étude anglaise concernant la relation au corps, 1 adulte sur 4 se dit déprimé à propos de son corps, et 1/3 des hommes et des femmes disent qu’ils aimeraient que leur corps ressemble plus à ceux qu’ils voient dans les magazines.

Parce que les mensurations et la silhouette sont intimement liées aux clichés occidentaux de la beauté, les gens sont constamment en recherche du remède miracle qui embellira leur physique. Les pilules amincissantes, les régimes en vogue, les régimes sportifs exténuants font partie des techniques pour perdre du poids. Mais la vraie question à se poser est : « Est-ce que je suis heureux en m’y prenant ainsi ? » et « Est-ce que je peux vivre ainsi toute ma vie ? »

Pour perdre du poids et le stabiliser, vous ne pouvez pas juste suivre une période de purge de 6 semaines pour ensuite revenir à vos anciennes habitudes.

Vous devez faire des changements concrets et durables dans votre hygiène de vie. Cela peut être difficile, en effet les nourritures sucrées, grasses ou les féculents ont bon goût alors que les activités physiques nécessitent des efforts et du temps. Ce qui rend la perte de poids plus difficile, ce sont les émotions associées avec certains plats et l’action de manger.

C’est là que l’hypnothérapie tire son épingle du jeu comparé à un simple accompagnement par des nutritionnistes ou des coach sportifs. Pour changer votre corps, vous devez d’abord changer votre mental. Vous devez vous poser la question : Pourquoi ne suis-je pas satisfait de mon corps et pourquoi ne puis-je pas perdre de poids ?

Pourquoi ne puis-je pas perdre de poids ?

Pour un grand nombre de raisons, beaucoup de gens ont essayé et échoué dans leur perte de poids. Ces raisons sont souvent inconscientes, rendant les choses difficiles à surmonter. Les buts de l’hypnothérapie sont de mettre en lumière ces raisons, pour permettre de casser les blocages qui ont pu empêcher la perte de poids depuis tant d’années.

Les principales causes qui rendent difficile la perte de poids sont :

Vous mangez pour vous réconforter

Lorsque nous sommes bébé, nous apprenons à associer la nourriture avec le réconfort de notre mère. Certains experts considèrent que cette association ne nous quitte jamais.

En grandissant, nous avons plus de responsabilités, la vie peut devenir stressante et la nourriture nous replonge dans les jours heureux de notre enfance. Si vous vous êtes déjà surpris en train de chercher une barre chocolatée après une dure journée de travail, ou de commander un fast-food quand vous vous sentez seul et triste, alors vous êtes probablement un mangeur émotionnel.

En tant que mangeur émotionnel, vous trouvez d’autant plus difficile de perdre du poids que vous avez laissé la nourriture devenir un instinct de réconfort, et sans elle, vous ne sauriez probablement pas gérer vos émotions.

Vous vous mentez

Vous avez beau dire que vous ne mangez pas tant que cela, si vous êtes en surpoids ou obèse, alors il doit y avoir quelque chose qui cloche quelque part.

Pour perdre du poids, vous devez être complètement honnête avec vous-même à propos de la quantité de nourriture que vous ingurgitez et de l’activité physique que vous faites.

Même si vous tenez un carnet alimentaire ou utilisez une application dédiée à cela, il est facile d’oublier de noter les petits extras. Peut-être que vous grignotez des ingrédients lorsque vous préparez le dîner, ou que vous finissez les restes qui sont dans votre frigo. Peut-être que vous mangez un biscuit pour accompagner votre thé, ou que vous mangez un encas dans le métro le temps de rentrer chez vous. Ce sont souvent ces petits grignotages qui font la différence. Même si vous vous en tenez religieusement à une salade pour le dîner, ces écarts de conduite ne vous font aucun cadeau.

Les restrictions alimentaires

Comme la boite de Pandore que vous vous interdisez d’ouvrir, vous interdire certains aliments peut les rendre encore plus désirables. Si vous tournez le dos quotidiennement à la boîte de cookies qui trône sur le bureau, vous risquez de vous jetez dessus d’ici la fin de la semaine. La clé pour une perte de poids durable est de faire preuve de self-control.

Si vous arrivez à vous tenir à une seule gâterie de temps en temps, sans avoir envie de plus, vous saurez apprécier votre nourriture préférée sans prendre de poids.

Vous ne vous dépensez pas assez

L’exercice physique est aussi important qu’un régime lorsqu’il s’agit de perdre du poids. Parfois, certains blocages nous démotivent à pratiquer une activité sportive comme :

  • sentir une baisse d’énergie
  • se sentir mal à l’aise de faire de l’exercice en public
  • ne pas avoir envie de transpirer
  • se convaincre qu’on fera ça demain (et le remettre à plus tard chaque jour)

L’exercice est purement basé sur le mental. L’hypnothérapie peut vous aider à briser ces schémas mentaux qui vous empêchent d’aller jusqu’au bout. Plus que jamais, avoir le corps en mouvement et le cœur actif vous fera vous sentir mieux dans votre peau en général, vous amenant à des comportements plus sains et à une vie plus heureuse.

En quoi l’hypnothérapie est efficace pour perdre du poids ?

L’hypnose pour perdre du poids devient mieux acceptée et plus reconnue, notamment du fait que les gens essaient par curiosité.

C’est seulement récemment que l’hypnose pour la perte de poids a gagné la reconnaissance qu’elle mérite.

Le concept d’hypnose se heurte toujours au scepticisme, dû à certaines idées reçues. Il est bon de rappeler que durant l’hypnose :

  • vous ne perdez pas le contrôle
  • vous n’êtes pas endormi
  • on ne vous fera pas faire quelque chose que vous ne voulez pas
  • vos souvenirs ne seront pas effacés et remplacés par de faux-souvenirs
  • personne ne vous forcera à révéler vos secrets les plus profonds

L’hypnose n’est pas une science occulte : vous ne serez pas à la merci de votre hypnothérapeute, il ne profitera pas de vous et vous restez maître de la situation durant votre séance.

Donc, comment marche l’hypnose pour la perte de poids ?

1. Votre hypnothérapeute est avant tout un coach. Il ou elle vous guidera dans un état de relaxation profonde et agréable.

2. Une fois que votre corps et votre esprit sont en état de relaxation (comme dans un état de rêverie), votre hypnothérapeute sera capable de vous faire accéder à votre inconscient (cette partie de nous qui est constamment en action mais dont ne nous sommes pas nécessairement conscients, par exemple l’instinct de survie et les réflexes).

3. Par des paroles apaisantes et un discours approprié, l’hypnothérapeute recherche avec vous les raisons pour lesquelles vous ne perdez pas de poids et vous suggère de nouvelles façons de penser grâce à des visualisations. Vous gardez le contrôle et pouvez rejeter n’importe quelle suggestion qui ne vous plairait pas.

4. Avec le temps, vous allez apprendre à remplacer vos habitudes négatives et vos modèles alimentaires par des habitudes positives, suggérées par votre hypnothérapeute.

L’une des questions les plus fréquentes dans des consultations en hypnothérapie est : est-ce que l’hypnose va fonctionner sur moi ?

La réponse, c’est qu’il est difficile de savoir tant que vous n’avez pas essayé vous-même. Même si cela ne fonctionnera pas de la même façon pour tout le monde, le fait de parler du fait de développer de bonnes habitudes et de se débarrasser des mauvaises vous aidera à développer un nouveau niveau de conscience en ce qui concerne la nourriture et l’exercice physique.

L’hypnose est classée comme un traitement « efficace » pour la perte de poids selon les critères de Chambless & Hollen (1998) touchant aux traitements empiriquement soutenus, suivant une liste de conditions faisant que l’hypnothérapie peut s’avérer être un traitement utile.

Les techniques d’hypnothérapie pour perdre du poids

Même si chaque cas est différent, du fait que chacun ait des raisons différentes de vouloir perdre du poids, certaines suggestions que vous allez rencontrer durant l’hypnose accompagnant votre perte de poids inclueront les suivantes :

  • Visualisez le corps que vous voulez ou le niveau de forme physique ou de santé que vous voulez atteindre.
  • Imaginez comment vous vous sentirez avec cette nouvelle apparence et cette santé.
  • Imaginez-vous en train d’atteindre ce but sans effort.
  • Regardez les améliorations que vous avez faites à partir d’aujourd’hui.
  • Imaginez comme vous vous sentirez confiant et plein d’énergie.
  • Réalisez que plus vous ferez de sport, plus vous aurez envie d’en faire, et plus cela deviendra facile d’agir ainsi.

Ces visualisations et bien d’autres sont conçues pour vous renforcer de manière à ce que vous preniez le contrôle de vos choix.

Vous apprendrez à apprécier le goût des aliments sains et à arrêter de vous jeter sur les choses grasses et sucrées. Vous apprendrez également à aimer votre corps et à ne pas le voir comme une source d’anxiété.

En vous confrontant à ces sentiments profonds qui sont les fondations de vos habitudes alimentaires, vous apprendrez à adopter un style de vie plus sain et à aimer qu’il en soit ainsi.

Manque de confiance en soi

La confiance en soi est une qualité psychologique reliée à l’estime de soi, bien que ces deux qualités soient distinctes l’une de l’autre.

Le fait d’avoir une forte confiance en soi peut avoir d’énormes avantages dans tous les domaines de la vie personnelle, incluant les relations, la carrière professionnelle, la vie sociale et l’état d’esprit général, et beaucoup de personnes ayant une faible estime d’eux-mêmes aspirent à plus de confiance en eux.

La confiance en soi fait référence au fait d’avoir confiance dans ses propres capacités et est généralement considérée comme un ensemble de différents facteurs comme la confiance en société, la façon d’agir en public, l’indépendance face au regard des autres, la présence physique et la confiance en son statut.

La bonne nouvelle, c’est que la confiance en soi est une compétence qui peut généralement être développée.

La première étape est de reconnaître le niveau actuel de confiance en soi ainsi que les causes d’une faible confiance en soi. Ensuite, il faut trouver des façons de construire par-dessus cela, jusqu’à ce que la confiance devienne une qualité profonde et inébranlable.

La confiance en soi peut se remarquer de différentes manières : par le langage du corps, la façon de parler, la façon de réagir dans certaines situations et dans le comportement de chacun.

Sur cette page

  • Souffrez-vous d’un manque de confiance en vous ?
  • Les causes du manque de confiance en soi
  • Solutions

Souffrez-vous d’un manque de confiance en vous ?

Les personnes qui ont une bonne confiance en eux sont souvent positifs lorsqu’ils évoquent leurs compétences, alors que ceux qui souffrent d’un manque de confiance en eux ont généralement des pensées négatives vis-à-vis d’eux-mêmes et de leurs capacités. C’est généralement pour cela que ceux qui sont un niveau de confiance bas cherchent à développer leur confiance en eux.

Un individu souffrant d’un manque de confiance en lui ressent généralement les symptômes suivants :

  • Timide et mal à l’aise
  • Gêné dans certaines situations
  • Peu sûr de lui
  • Peu sûr de ses besoins et envies
  • Sentiment d’inutilité
  • Pensées négatives sur lui-même

Les causes du manque de confiance en soi

Le degré de confiance en soi est influencé par la génétique et par la façon dont la confiance a été développée pendant l’enfance.

Cependant, ce niveau de confiance peut souvent être changé puisque tout le monde possède les capacités et les compétences pour augmenter sa propre confiance en soi. Généralement, c’est juste que vous êtes incertains de la manière d’utiliser ces compétences pour améliorer votre degré de confiance en vous.

Il est alors nécessaire de les faire apparaître et de les mettre en avant.

Solutions

La psychothérapie, l’hypnothérapie et le coaching de vie peuvent être utilisés pour developer la confiance en soi, et il existe un vaste choix de livres avec des stratégies et des techniques permettant de construire cette confiance.

L’hypnose connaît un taux de réussite élevé dans l’aide à ceux qui souffrent d’un manque de confiance. L’hypnothérapie cherche à remonter à la cause première de ce manque de confiance, puis à trouver des manières de le résoudre.

L’hypnose peut atteindre la partie inconsciente de notre esprit et modifier nos systèmes de croyances en remplaçant des schémas de pensées négatives par des schémas de pensées positives. Cela permet de booster votre confiance en vous et de changer réellement votre vie.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter.

Gestion des émotions, peurs et phobies

Gestion de la colère

La colère est une émotion humaine normale, généralement saine, que la plupart d’entre nous avons expérimentée à un moment de notre vie.

C’est une émotion extrêmement puissante. Nous l’utilisons pour nous renforcer et nous protéger lorsque nous percevons une menace ou une attaque. C’est seulement la mauvaise gestion de la colère qui peut causer des problèmes.

Lorsque la colère devient hors de contrôle, elle peut avoir de multiples conséquences négatives : elle peut nuire à vos relations, causer des problèmes à votre travail, des violences conjugales et domestiques, des violences au volant, et cela affecte donc généralement la qualité globale de la vie des individus, ainsi que celle de leur entourage.

Sur cette page

  • Qu’est-ce que la colère ?
  • Les symptômes de la colère
  • Les causes de la colère
  • Le traitement de la colère

Qu’est-ce que la colère ?

Quand un individu se met en colère, son rythme cardiaque et sa pression sanguine augmente, au fur et à mesure que des substances chimiques comme l’adrénaline sont injectées dans son corps.

Le fait de relâcher cette tension (de manière physique ou verbale) s’accompagne de changements physiques. Cependant, certaines personnes arrivent à ne pas relâcher cette tension et à supprimer leur colère. Cela les amène généralement à un accroissement des émotions qui leur vaut d’exploser lorsque c’est trop.

Le but de la gestion des émotions, et notamment de la gestion de la colère est de contrôler à la fois les sentiments et émotions ainsi que l’excitation physiologiques que crée la colère.

Apprendre à reconnaître la colère et apprendre à l’exprimer correctement peut aider les individus à gérer des urgences et à résoudre des problèmes plus facilement.

La clé du succès est d’apprendre à réagir calmement lorsque quelque chose cause ce sentiment de colère, sans s’en prendre à quelqu’un, crier ou devenir violent.

Les symptômes de la colère

  • Comportement agressif
  • Hostilité
  • Crises de nerfs, explosions
  • Retrait de la vie sociale, dû à la colère
  • Abus verbal ou physique
  • Nervosité musculaire
  • Mâchoires serrées…

Les causes de la colère

La colère peut être causée par des évènements internes et externes, et si elle commence à interférer avec votre vie de tous les jours et vos relations, alors il est temps de chercher de l’aide.

Les causes principales de la colère sont la frustration, la souffrance, les menaces, l’agacement, le harcèlement et la déception. D’autres causes d’ordre physique peuvent exister, telles que la fatigue, la faim, les conditions hormonales et la frustration sexuelle. Chaque personne est différente et peut donc réagir à certaines conditions plus qu’à d’autres.

Traitement de la colère

Les techniques de relaxation telles que la méditation ou la respiration ventrale peuvent parfois aider à réduire les sentiments de colère.

Lorsque la colère affecte la vie de tous les jours, la psychothérapie est souvent utilisée pour développer un éventail de techniques pour changer la façon de penser et de réagir.

L’hypnothérapie ainsi que les mouvements oculaires bilatéraux peuvent également vous aider à changer de manière de penser ou d’agir dans les situations où vous savez que votre colère peut exploser.

En accédant à votre esprit subconscient, l’hypnose permet d’identifier la cause de votre colère et vous aider à apprendre à la gérer d’une façon plus calme et relaxée.

 

Gestion de l’anxiété

L’anxiété peut être expérimentée à différents niveaux, et même si la plupart des personnes font face à une forme très légère d’anxiété lorsqu’ils traversent des situations de stress (comme une présentation par exemple), les problèmes d’anxiété peuvent être sévères pour d’autres et peuvent perturber leur vie de tous les jours. L’anxiété peut apparaître par « peur que quelque chose arrive », ou par peur que « quelque chose qui est déjà arrivé se reproduise à nouveau ».

Lorsque vous souffrez d’anxiété ou d’angoisse, cela peut vous amener à des situations d’évitement, car vous craignez que votre anxiété ou vos angoisses ne se déclenchent. Cela peut créer des problèmes dans vos relations ou votre travail, comme le fait de ne pas être capable d’aller au bout de potentielles opportunités professionnelles, de promotions, ou le fait de ne pas être capable de développer des relations avec les autres (autosabotage).

Sur cette page

  • Les différents types d’anxiété
  • Les symptômes de l’anxiété
  • Les causes de l’anxiété
  • Le traitement de l’anxiété

Les différents types d’anxiété

Trouble d’anxiété généralisé

Les personnes souffrant de troubles d’anxiété généralisée anticipent souvent des tragédies et s’inquiètent terriblement au sujet de la famille, l’argent et la santé. Ces troubles d’anxiété interfèrent avec la vie de tous les jours et sont généralement diagnostiqués quand quelqu’un passe au moins 6 mois à s’inquiéter de manière excessive de problèmes normaux que tout le monde rencontre tous les jours.

D’autres problèmes mineurs tels que les tâches ménagères ou des rendez-vous peuvent également causer de l’anxiété à certains, ce qui fait que leurs journées deviennent vite très stressantes.

Trouble panique / crises d’angoisse

Un autre type d’anxiété est le trouble panique, qui est caractérisé par de la terreur, qui frappe d’un coup, sans prévenir. Les attaques de panique ou crises d’angoisses sont des symptômes communs du trouble panique, mais toutes les personnes qui souffrent d’attaques de paniques ne développeront pas forcément un trouble panique. Le trouble panique est bien plus commun qu’il n’y parait et affecte une large proportion de la population.

Trouble d’anxiété sociale / phobie sociale

Le trouble d’anxiété sociale est défini par une anxiété extrême et un inconfort dans les situations en société. Selon certaines recherches, le trouble d’anxiété sociale, connu également sous le terme de phobie sociale est la 3e affection psychiatrique la plus commune, après la dépression et l’alcoolisme.

La peur de se retrouver entouré par d’autres personnes, de devoir interagir avec elles et d’être jugé négativement par elles sont des signes communs d’anxiété sociale.

L’agoraphobie (la peur de sortir de chez soi, des lieux publics, de voyager seul, etc.) est une autre forme sévère d’anxiété sociale.

Les symptômes de l’anxiété

Tout comme il y a différents types d’anxiété, il y a également un certain nombre de différents symptômes d’anxiété. Parmi eux, nous retrouvons souvent :

  • Vertiges et légers étourdissements
  • Durée d’attention réduite
  • Essouflement
  • Agitation
  • Irritabilité
  • Difficulté à se concentrer
  • Perte d’intérêt pour le sexe, baisse de libido
  • Maux de tête
  • Perte d’appétit
  • Tension musculaire
  • Difficulté à respirer
  • Poitrine serrée
  • Transpiration
  • Problèmes de sommeil
  • Palpitations
  • Diarrhée
  • etc.

Causes de l’anxiété

Comme chacun réagit différemment aux différents types de pression, il est très difficile de déterminer une cause d’anxiété. La recherche suggère de nombreux facteurs contribuant à l’anxiété tels que :

–       La chimie cérébrale

Certains médicaments semblent altérer la chimie cérébrale de certaines personnes, suggérant qu’il pourrait y avoir un lien entre ces déséquilibres chimiques et l’anxiété.

–       L’hérédité

Il a été prouvé que l’anxiété pouvait être héréditaire, même s’il n’est pas simple de déterminer si la cause de l’anxiété est due à ces facteurs génétiques ou aux environnements et expériences similaires.

–       Les expériences de vie

Les personnes ayant été exposées à des abus, des violences, de la pauvreté ou des drogues ont plus de chance de développer des épisodes anxieux.

–       La personnalité

La recherche met en avant le fait que les types de personnalités permettent de déterminer si vous êtes susceptibles ou non de développer des troubles anxieux.

Traitements

L’anxiété peut souvent être traitée par une combinaison d’approches comme les thérapies cognitives, les thérapies comportementales, les médicaments…

L’hypnothérapie peut également être un traitement efficace contre les troubles anxieux, elle permet de remonter à la cause de l’anxiété et de changer la perception d’un évènement passé ou de libérer l’émotion liée à cet évènement.

 

 

Peurs et phobies

La peur est une réponse naturelle causée par un danger réel.

Par exemple, nous avons tous peur de faire face à un animal sauvage, féroce, affamé. La peur est liée à l’instinct de survie, elle nous met en garde contre certaines choses ou situations.

Une phobie, par contre, est une peur irrationnelle causée par une situation ou un objet qui est peu ou pas dangereux.

Par exemple, l’arithmophobie (la peur des nombres) peut causer beaucoup d’anxiété à certaines personnes, mais la peur elle-même n’est pas liée à un danger.

Les phobies sont liées à notre subconscient, et comme elles sont irrationnelles, elles peuvent souvent être traitées efficacement par l’hypnose.

Les phobies sont extrêmement communes et leur éventail est large : des moins connues (comme l’épistaxiophobie, la peur des saignements de nez) aux plus connues (arachnophobie, peur des araignées).

En général, on note un comportement d’évitement de ce qui rappelle l’objet de la phobie, et des sentiments d’anxiété, de perte de contrôle voire de panique.

Ceux qui souffrent de phobies savent généralement que leur peur est irrationnelle, mais ils ne peuvent pas la contrôler.

 

Sur cette page

  • Les phobies spécifiques
  • La phobie sociale
  • Les symptômes
  • Les causes des phobies
  • Le traitement des phobies

 

Les phobies spécifiques

Quelques exemples de phobies classiques sont les lieux clos, les araignées ou la peur de l’avion.

C’est la peur d’une chose spécifique plutôt que juste une peur extrême, et ces phobies commencent généralement tôt dans la vie du sujet et perdurent à l’âge adulte.

 

La phobie sociale

 

Cette phobie se caractérise par une anxiété très forte et une sensation d’inconfort dans les situations sociales.

La peur d’être regardé et jugé par les autres est écrasante, et bien que ceux qui souffrent de cette phobie sachent qu’ils agissent de manière irrationnelle, ils sont incapables de contrôler et de calmer leurs angoisses.

La phobie sociale est variable d’un individu à un autre, entre la crainte d’un seul type de situation ou de toutes les situations impliquant d’autres personnes.

La phobie sociale se développe généralement au moment de l’enfance ou de l’adolescence.

 

Symptômes des phobies

  • tremblements
  • transpiration, sueurs froides
  • nausées
  • maux de tête
  • cœur qui s’accélère
  • rougissements
  • palpitations
  • difficultés à s’exprimer

Les causes des phobies

 

Les phobies naissent généralement très tôt dans la vie du sujet, et peuvent apparaître pour un certain nombre de raisons. Il arrive que les phobies se transmettent dans une même famille, difficile de savoir s’il s’agit d’hérédité ou d’un simple comportement appris et reproduit.

Par exemple, un enfant peut avoir appris à avoir peur et à devenir phobique de quelque chose en observant les réactions d’un membre de sa famille face à une situation ou un objet.

Les expériences traumatisantes et la chimie cérébrale sont également reconnues pour influencer le développement des phobies.

Le traitement des phobies

L’hypnothérapie peut aider à traiter une phobie en identifiant la cause de cette phobie (régression à la cause) et en permettant au sujet de réagir différemment et calmement dans le futur à l’objet ou la situation qui lui faisait peur à l’époque.

Les phobies sont des peurs déplacées sur un autre objet, comme une projection, et comme elles ne sont pas rationnelles, il est tout à fait possible de les calmer et de les traiter.

 

L’hypnothérapie peut également aider à traiter les phobies par la relaxation et par des techniques de désensibilisation (comme on le ferait pour des allergies physiques) et par la création de nouveaux comportements et habitudes tels que se sentir calme et relaxé.